Mathilde, la teinturière.

Docu :

Mathilde a planté graines et boutures, trouvées au gré de ses rencontres et de ses promenades, dans son jardin. Son choix s’est porté sur les plantes tinctoriales :

elle expérimente la teinture « au naturel » sur des écheveaux de laine ou des textiles déjà tissés. Que se soit à la maison, en reconstitution ou pour une journée de tournage, les recettes sont les mêmes.

Fiction :

Mathilde est teinturière dans un village carolingien mais aussi dame de cour attachée à la reine Frédérune.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s